LA LETTRE Novembre 2020

Cher(e)s Adhérent (e)s,  Cher(e)s Ami(e)s       

En juillet dernier, nous vous faisions parvenir LA LETTRE du CRDA.

Avec LA LETTRE de novembre, nous voulons conserver ce lien précieux entre vous et nous, surtout en cette période.

Face au terrorisme et aux derniers attentats, nous réaffirmons l’importance de la laïcité, sans elle, il n’y aurait ni liberté, ni égalité, ni fraternité.

Restons fidèles à nos anciens qui ont donné leurs vies pour ces valeurs. C’est à nous maintenant de les transmettre plus que jamais avec les moyens d’aujourd’hui d’où l’importance primordiale de notre action éducative auprès des jeunes.

Soyez prudents et nous espérons à bientôt ! Avec nos meilleurs sentiments.

P/ l’équipe du CRDA

Josette PAC, Vice-Présidente

Durant cet été, nous avons poursuivi nos actions

1 – Notre exposition : 1939/1945 – 75 ans – « LA MÉMOIRE DE L’HORREUR DES CAMPS » a accueilli 62 visiteurs et a permis de riches échanges.  La visite de l’expo se termine par un montage émouvant, à partir de photos d’archives, en fond sonore la chanson de Jean Ferrat, NUITS et BROUILLARD. A voir absolument. (Ce montage est réalisé par notre chargée de mission, Joëlle) 

Merci à Madame Odile RIO, auteur d’une chronique dans la Provence qui après sa visite nous a offert un magnifique compte-rendu que vous  trouverez à la fin de la Lettre. 

2 – Concernant nos ateliers pédagogiques à partir du ‘cahier ressources’ de la ville, à ce jour, 4 écoles pour 112 écoliers des classes de CM2 d’Arles sont déjà inscrites dans le calendrier 2021 (janvier à juin 2021)

3 – Nous avons mis en place trois journées d’information-formation pour les futurs bénévoles ‘Passeurs de Mémoire’

4 – Les contacts avec le service culturel de Fontvieille se poursuivent pour la préparation de l’exposition « MAQUISARD à 20 ans » au Château de Montauban avec les prêts d’objets du CRDA, début 2021.

5 – Pour les manifestations « d’Arles se livre » et du « Concours National de la Résistance et Déportation » (CNRD) au mois de février 2021 les contacts sont également pris sous l’égide de Marie-Jo

6 – A notre demande, nous avons reçu Monsieur Guy ROUVIERE, Conseiller Municipal aux Anciens Combattants, qui nous a assuré du soutien de la Ville.

7 – Nous avons déménagé l’Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance) dans son nouveau local à l’espace Mistral qu’il partagera avec l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants).  L’ANACR était logée provisoirement dans le Centre en tant que l’une des associations fondatrices de notre CRDA.

8 – Après les travaux du Centre nous avons réaménagé et réinstallé dans nos locaux, la FNDIRP (Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants, Patriotes) l’autre association fondatrice du CRDA.

9 – Nous avons assisté à une réunion d’information mise en place par la Mission Locale d’Arles. Un partenariat est instauré avec le CRDA pour le recrutement d’un emploi Service Civique.

10 – Nous avons été sollicités par une étudiante de l’Université d’Avignon en Master 2 « Patrimoine et Culture Numérique ». Nous avons validé sa demande de stage qu’elle effectuera en juillet 2021.

Nous pensions le confinement derrière nous, malheureusement, il nous a rattrapés !

  • Après de nombreuses rencontres préparatoires, les réservations, l’organisation des transports, le projet « SUR LES TERRES DE LA MÉMOIRE, Les Triangles de Couleur » a été annulé pour le moment. C’était un voyage éducatif avec les Centres Sociaux, en terres catalanes au MÉMORIAL du CAMP de RIVESALTES où avaient été regroupées les populations indésirables : Espagnols de la Retirada, Gitans, Juifs et enfin Harkis. Nous avions également prévu la visite de la Maternité Suisse d’ELNE où des Espagnoles ont pu mettre leur enfant au monde (projet à renouveler en 2021).
  • Le spectacle de la Cie GOLEM théâtre « Confession d’une libraire » adapté du roman « Rien où poser sa tête » de Françoise FRENKEL, jeune juive polonaise passionnée par la langue et la culture françaises. En femme traquée, elle raconte son exil. Elle avait fondé à Berlin la première librairie française « La Maison du Livre ». Cela fait écho à la lutte actuelle pour le maintien courageux de la culture en temps de crise, écho auquel nous sommes particulièrement sensibles. (reporté en mars/avril 2021)
  • Nous étions partenaires des Journées du Patrimoine du mois de septembre 2020 avec les visites des lieux de Mémoire durant la guerre 39/45 à Arles. (manifestation annulée).
  • Le calendrier des interventions au Trébon, à Mas-Thibert : ‘Témoignages d’un enfant pendant la guerre’, ateliers pédagogiques,… (annulation des rendez-vous)

Sachez que nous ne baissons pas les bras en cette période trouble et éprouvante, nous continuons les nombreuses démarches administratives, les bilans, le montage des dossiers de subventions, les contacts…

Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre ancien Président, Georges Carlevan, qui a fait une mauvaise chute samedi 7 Novembre et qui est actuellement hospitalisé.

Article de Odyle RIO (La Provence du 18 octobre 2020).

         La très émouvante exposition que présente, à l’ancien Collège Frédéric Mistral, le CRDA dont la Vice-Présidente est  Josette Pac, enseignante retraitée a pour thème ‘1945-2020-75 ans la Mémoire de l’Horreur des Camps’. Elle est l’œuvre des membres du Bureau, des bénévoles, de Joëlle Gerval, chargée de mission qui a réalisé un montage bouleversant : photos d’archives, avec, en fond sonore « Nuits et Brouillard » chanté par son auteur Jean Ferrat.

         Sont étudiés : la montée du nazisme,  la déportation, les camps de concentration et les atrocités perpétrées par les nazis, la Résistance, la libération des camps, les camps installés par le régime de Vichy : les Milles et Saliers.

         Les documents proviennent de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, du Ministère de la Défense, de la DPMA (direction de la Mémoire, du Patrimoine, des Armées), du Mémorial National du Struthof, de la FNDIRP (fédération nationale des Déportés, Internés, Résistants, Patriotes). Parmi les documents, citons « photos tirées de l’album d’Auschwitz, réalisées entre fin mai et juin 1944 » pierres rapportées du camp de Mauthausen par Roger Reboul, tenues de Déporté dont celle de Colette Laffineur(1925-2009) internée à l’âge de 16 ans au camp de Ravensbrück (ajoutons une rose de Ravensbrück rapportée par Colette)

         Un volet suivait sur les passeurs de Mémoire. Citons :

– Mon enfance sous l’occupation de Georges Ménigoz

– Le Débarquement de Provence par Georges Carlevan

– Résister en pays d’Arles 1944-2014, 7Oième anniversaire de la Libération(CRDA Actes Sud, 2014)  

– Enfants dans la guerre 39-45(CRDA 2019) avec entre autres comme témoin Mme Liliane Louis

– Liberté di pople- Liberté des peuples (Lou Provençau à l’escolo 2000-2001).

                                    -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

 CRDA / Espace Mistral –  2b Bd Emile Combes – 13200 ARLES

 Courriel : crd.arles13@gmail.com – Téléphone : 04 90 96 52 35                                                          

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close